Karim Zahi : « Insign accompagne les entreprises dans leur transformation digitale »

Karim Zahi

Directeur associé chez Insign, Karim Zahi présente cette agence, historiquement spécialisée dans le développement d’applications, mais qui accompagne désormais ses clients dans l’ensemble de leur transformation digitale.

 

Pouvez vous présenter votre entreprise ?

KZ – Insign est une agence digitale réalisant plus de 13 millions d’euros de marge brute et comptant plus de 150 collaborateurs dont une trentaine dans le mobile, issus du rachat de VisuaMobile début 2015, un acteur historique du développement d’applications depuis le début de la décennie avec une forte compétence sur iOS ou Android.

Nous avons réalisé des centaines d’applications pour des clients variés, issus des secteurs des médias, du transport, du retail ou encore du luxe. Nous continuons bien évidemment à proposer cette expertise mais nous essayons d’offrir à nos clients une approche plus globale, intégrant le marketing, le brand design ou la communication. Nous nous définissons comme des « business hackers » capables de proposer des solutions originales pour développer l’activité de nos clients.

 

Comment voyez-vous évoluer le secteur du marketing mobile ?

KZ – D’un point de vue technique, nous observons les efforts de Google pour faire converger le web mobile et les applications avec des formats tels que les Progressive Web Apps qui permettraient d’offrir une seule et même interface, unique et personnalisée, pour adresser les consommateurs. En parallèle, nous observons d’autres stratégies, comme celle de Facebook, visant à faire migrer les services au sein de ses applications WhatsApp et Messenger, notamment sous forme de ChatBot. Enfin, on peut citer de nouvelles interfaces homme-machine comme Siri d’Apple, qui pourraient également changer la manière d’utiliser son smartphone

Les points de contact avec le consommateur se multiplient et le rôle de notre agence est d’accompagner nos clients, notamment en les aidant à adopter une stratégie de service qui doit pouvoir se décliner, quelle que soit l’interface retenue par leurs clients. C’est par exemple ce que nous essayons de faire avec TAXIG7, qui a compris que la concurrence venait d’applications mobiles comme Uber, et qui va par exemple mettre en place la commande de taxi via Siri ou les chatbots.

 

Pourriez vous partager une anecdote professionnelle illustrant cette évolution ?

KZ –  Nous avons récemment reçu un client qui voulait lancer une application mobile. Mais en discutant, nous nous sommes rendu compte que ce qu’il voulait aller bien au delà d’une simple application et nous lui avons proposé de lancer une nouvelle entreprise, portée par une nouvelle marque.

Le client n’a pas été refroidi par notre proposition car il a compris que le mobile, si il était vecteur de disruption, pouvait également s’accompagner de nouvelles opportunités de croissance pour son entreprise.

Ce genre de projet permet d’ailleurs à Insign de montrer sa propre évolution, de développeur d’applications web ou mobile, en véritable partenaire stratégique accompagnant les entreprises dans leur transformation digitale.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire