Thierry Pires, Digital BizDev : « Il faut penser Mobinaute First ! »

Thierry Pires Digital BizDev

Après 15 ans d’expérience dans l’internet mobile et le marketing mobile chez HP et Snapfish, Thierry Pires lance Digital BizDev, une nouvelle structure de conseil accompagnant les marques et les entreprises dans ce nouvel écosystème

 

Déjà 15 ans d’expérience dans le mobile chez HP et chez Snapfish ?

Oui j’ai eu la chance de travailler chez HP dans la distribution des premières tablettes et des premiers Pocket PC comme l’iPaq, qui préfiguraient les futurs smartphones.

C’était à l’époque un signal faible certes mais c’est devenu complètement mainstream aujourd’hui car nous sommes tous équipés d’un smartphone, d’une phablette ou d’une tablette, à l’origine de nouveaux usages pour les consommateurs mais également pour les entreprises.

Chez Snapfish, l’ex service d’impression photo d’HP, nous avons d’ailleurs constaté cette montée en puissance du mobile et cet effritement des audiences desktop. Pour réellement compenser cette baisse de trafic, nous n’avons pas cherché à augmenter les investissements médias mais plutôt à améliorer la conversion grâce à une approche site web responsive design couplé à de nouvelles couches servicielles (e-merchandizing et personnalisation d’audience) permettant de renouer avec une croissance profitable. Le lancement de notre application sur iOS à quant à lui permis d’apporter du revenu incrémental.

 

Pourquoi lancer Digital BizDev ?

Après avoir quitté Snapfish, j’ai souhaité capitaliser sur cette expérience, sur mon expertise partagée à travers mes livres sur le marketing mobile et le M-commerce mais également mon blog et ma veille sectorielle.

Le constat et que l’écosystème est en mouvement perpétuel et les entreprises ont besoin d’une expertise pour comprendre les évolutions du marché, se forger les bonnes opinions, choisir les bonnes technologies et bien développer leur business à travers le digital. Digital BizDev prend là tout son sens et il ne s’agit pas seulement d’être « mobile first » mais « mobinaute first » car c’est le consommateur qui impose ses choix, tant sur le mobile que sur desktop ou en point de vente.

 

Le mobile est-il à l’origine d’une nouvelle fracture numérique pour les entreprises ?

Effectivement, au delà d’une nécessaire transformation digitale, on peut distinguer une seconde fracture numérique entre les entreprises qui ont compris la révolution et celles qui n’en ont pas conscience.

Derrière les beaux arbres de quelques succès entrepreneuriaux ou de grandes transformations réussies, se cache une forêt d’entreprises et de PME qui n’ont pas encore engagé et réussi ce virage.

Pourtant, la technologie continue d’évoluer. On nous annonce déjà de nouvelles révolutions avec la réalité augmentée ou l’intelligence artificielle et il y a d’énormes opportunités pour former les équipes et faire évoluer les mentalités, mais également pour apprendre à mieux comprendre ce nouveau consommateur qu’est le mobinaute, afin de répondre à l’ensemble de ses attentes avec des opportunités business.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire