Facebook domine le classement Appsflyer des meilleurs sources de trafic mobile

Spécialiste de l’attribution mobile et du marketing analytique pour applications mobiles, Appsflyer a publié la 6ème édition de son indice de performance qui effectue un classement des meilleures sources médias du secteur de la publicité mobile.

Ce nouvel indice présente les changements et les nouveaux acteurs de l’industrie dans l’univers des applications marketing sans cesse en évolution. Comme pour les éditions précédentes, l’indice de performance AppsFlyer offre une vision globale de l’écosystème de la publicité mobile en évaluant quels médias peuvent évoluer, offrir des forts taux de rétention et attirer les utilisateurs d’applications mobiles les plus engagés.

L’indice de performance présente un classement global des sources de médias mobiles les plus performants, par système d’exploitation (Android et iOS), par région (l’Amérique du Nord, l’Amérique Latine, l’Europe de l’Ouest, l’Europe de l’Est, l’Asie du Sud-Est, l’Asie Nord-Pacifique, et le sous-continent Indien.) et par application (gaming, shopping, divertissement/style de vie, voyage, utilitaires, finance, nouvelles, musique, santé et remise en forme…).

Quelques informations clés pour le 2ème semestre 2017 : juillet -décembre 2017

· Google est en hausse, mais Facebook reste la source média numéro 1 pour les app marketeurs dans tous les indices.

Les géants de la technologie ont continué à dominer le marché publicitaire des installations d’application, mais la bonne nouvelle pour les autres diffuseurs de médias qui se battent pour une part du gâteau, c’est que la part de Google et Facebook demeure relativement inchangée par rapport à l’indice précédent. La décision audacieuse de Google du passage à l’UAC semble porter ses fruits, car sa part du gâteau dans la recherche a connu une hausse impressionnante de 40 %, gagnant ainsi du terrain sur Facebook. Cela dit, Facebook demeure le leader incontesté dans l’indice avec une échelle inégalée — près de 75 % des applications exécutant des campagnes sur le réseau social, comparé à 45 % pour Google — et d’une qualité fantastique. Non seulement Facebook a atteint la première place dans le classement de puissance des indices de performance gaming et non-gaming, mais il e st égale ment devant dans les indices de ROI et de retargeting !

· La fraude en hausse et continue à polluer les données des app marketeurs

Le constat important réside dans l’augmentation de 5 % de la part globale d’installations frauduleuses. L’examen du taux de fraude de toutes les sources média dans l’indice a révélé que 45 % comptaient un plus grand taux de fraude, 8 % avaient à peu près le même taux de fraude, et 47 % avaient un taux de fraude moins élevé. De toute évidence, le paysage est contrasté. S’il existe de nombreuses sociétés de média qui prennent la fraude au sérieux, beaucoup d’autres doivent faire des progrès dans ce sens.

· De nouveaux acteurs impriment leur marque parmi les applications non gaming, alors que le gaming reste relativement inchangé

Pas moins de 9 des 26 sources média dans l’indice non-gaming étaient nouvelles dans le classement universel. Celles-ci en incluent quatre du top 10 : Global Wide Media, Digital Turbine, Leadbolt et Moloco et deux autres du top 15 : Adperio et Liftoff. Cela nous indique deux choses : l’espace médiatique pour les applications non-gaming est plus ouvert au changement que le gaming, et il y a probablement quelques acteurs qui ne sont pas très en vue, mais qui valent certainement la peine d’être essayés. Dans l’indice gaming, seuls 6 des 28 réseaux étaient nouveaux dans le classement, alors que le top 10 restait inchangé (dans le top 10, aucun réseau ne s’est déplacé de plus de deux points).

· Apple renforce sa position comme source principale, mais l’augmentation de la demande a un coût

Depuis son entrée sur le marché avec son produit Search Ads, Apple a gagné beaucoup du terrain, augmentant sa part dans l’installation d’applications en la multipliant par 5 (4e trimestre 16 comparé au 4e trimestre 17). Ce n’est pas surprenant compte tenu de la disponibilité des puissants signaux d’intention de recherche et de l’état actuel de la découverte des applications organiques. Dans cette édition de l’indice comme dans le précédent, le géant de la technologie fait partie du top 3 en non-gaming et du top 5 en gaming. Cependant, faisant face à une demande croissante, Search Ads est devenu plus concurrentiel, conduisant à une augmentation des coûts de média — qui a entraîné une chute de l’indice de ROI.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire