Philippe Hallopeau, Prosodie : « la voix reste un sujet d’avenir»

Directeur des Affaires Réglementaires et Relations Opérateurs, Philippe Hallopeau revient sur la story de Prosodie, filiale du groupe Capgemini, et notamment sa légitimité dans l’univers vocal, des premiers serveurs interactifs des années 80, aux tous derniers voicebots avec authentification biométrique de sa plate-forme Odigo

 

La story de Prosodie ?

PH – Prosodie est un pionnier du serveur vocal interactif, créé en 1986 et qui s’appelait d’ailleurs initialement la « société du journal téléphoné ».

En 30 ans, l’offre a évolué et Prosodie couvre désormais l’ensemble des services de la relation client omnicanale, grâce à une plate-forme Cloud baptisée Odigo, accessible aussi bien aux clients, aux agents qu’aux superviseurs, sous forme d’interfaces, ou au travers d’API pour des applications tierces.

Prosodie Odigo s’adresse aussi bien aux grands comptes qu’aux administrations. Et sous l’impulsion du groupe Capgemini, qui a racheté Prosodie en 2011, nous nous déployons fortement à l’international avec aujourd’hui des Pops en Espagne, au Royaume-Uni, au Brésil, aux Etats-Unis et désormais à Singapour.

 

Quel est l’impact du mobile sur vos métiers ?

PH – Le mobile est un terminal incontournable, aussi bien pour accéder à un serveur vocal interactif, que pour consulter une application.

Nous sommes également attentifs au développement du messaging mobile, avec le SMS, qui reste un canal en croissance, les chatbots et demain le RCS, qui pourrait devenir selon moi un point d’entrée majeur de la relation client, aussi bien pour du vocal, du chat ou de la vidéo.

Odigo dispose d’ailleurs d’une offre baptisée « Concierge », et qui permet à nos clients de qualifier et d’automatiser leur relation client, au travers des composants tels que des chatbots.

 

La voix… c’est « retour vers le futur » ?

PH – Oui, le développement des assistants personnels (ndlr : Apple Siri, Google Assistant, Amazon Alexa, …) montre que la voix reste un sujet d’avenir.

C’est un canal très particulier, toujours réclamé par les utilisateurs, et qui permet par exemple de détecter une émotion, dans une situation de détresse.

Prosodie vient par ailleurs de développer un nouveau service de biométrie vocale, permettant une meilleure expérience client, un gain de temps et offrant un haut de niveau de sécurité, capable de détecter et rejeter une imitation ou un enregistrement, et de nous reconnaitre, même quand nous sommes enrhumés. Nous estimons que ce marché devrait passer de 200 à 600 millions d’utilisateurs d’ici 2020.

Odigo est le hub des interactions digitales et le métier de Prosodie est d’être au cœur de toutes ces nouvelles formes d’interactions entre une organisation et ses clients.

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire