Vectaury certifié conforme au RGPD par la CNIL

Après Teemo, Fidzup ou Singlespot, c’est désormais au tour de Vectaury d’obtenir une levée de la mise en demeure prononcée par la CNIL fin 2018, et la reconnaissance de la conformité de ses services et de ses technologies au règlement général pour la protection des données (RGPD).

Tout comme ses concurrents ayant recours aux SDK in-app pour collecter les données de géolocalisation, Vectaury a du modifier sa Consent Management Platform (CMP) en améliorant l’information aux mobinautes et en veillant à ce que ces derniers puissent manifester « activement » leurs choix sur l’utilisation de leurs données à des fins marketing et publicitaires.

Mais outre cette mise à jour de sa CMP pour la collecte via SDK, c’est surtout sur la gestion des données de géolocalisation obtenues par bid request auprès de partenaires tiers que la société a du faire preuve d’inventivité.

« Nous avons cherché à défendre une solution qui préserve les intérêts des éditeurs et des annonceurs tout en étant compatible avec les standards des réseaux publicitaires et les exigences des régulateurs. Dans ce contexte, Vectaury a co-construit avec la CNIL une solution entièrement nouvelle alliant performance et conformité pour le marché et comportant trois étapes : (i) l’identification manuelle des plateformes de recueil du consentement utilisées sur des milliers d’applications mobiles, (ii) l’audit de conformité au RGPD desdites plateformes et (iii) le développement technique de l’intelligence artificielle de Vectaury pour écarter automatiquement les plateformes non conformes. » explique Matthieu Daguenet, CEO de VECTAURY.

Une solution qui permet ainsi à Vectaury d’obtenir une certification de la CNIL mais également d’établir un nouveau standard dans l’industrie Ad Tech.

Matthieu Daguenet, Vectaury : « les déplacements dans le monde physique en disent beaucoup plus que ceux dans le monde digital »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire