Google va proposer plusieurs navigateurs web différents sur Android

20 ans après les déboires de Microsoft avec Internet Explorer présent par défaut sur Windows, c’est désormais au tour de Google d’être dans le collimateur des autorités anti-trust et notamment de la commission européenne.

Le groupe vient d’annoncer qu’il proposerait désormais aux mobinautes européens, équipés d’un smartphone Android, une sélection de navigateurs web et pas seulement le téléchargement de son propre logiciel Chrome.

« Après la décision de la Commission en juillet 2018, nous avons modifié le modèle de licence des applications Google que nous construisons pour les téléphones Android, en créant de nouvelles licences distinctes pour Google Play, le navigateur Google Chrome et la recherche Google. Ce faisant, nous avons laissé aux fabricants de téléphones la liberté d’installer toute application alternative à côté d’une application Google. Nous allons maintenant faire davantage pour que les propriétaires de téléphones Android connaissent le grand choix de navigateurs et de moteurs de recherche pouvant être téléchargés sur leurs téléphones. Cela impliquera de demander aux utilisateurs d’appareils Android existants et nouveaux en Europe quels navigateurs et applications de recherche ils souhaitent utiliser. » explique le groupe.

Selon les données StatCounter, Chrome revendique désormais plus de 62% de parts de marché (données globales) contre 10% pour Safari et moins de 5% pour Firefox ou Internet Explorer. Reste à savoir si cette décision relancera la concurrence, notamment sur Android, devenu de facto le « Windows » du mobile.

 

1 Rétrolien / Ping

  1. Un navigateur web bientôt intégré à WhatsApp ? – MobileMarketing.fr

Laisser un commentaire