L’environnement web Safari mobile de plus en plus écarté des plans médias

Très actif en matière de publicité dans l’environnement in-App avec ses Search Ads, Apple semble par contre chercher à compliquer le ciblage publicitaire sur Safari mobile, en déployant la technologie ITP et en réduisant à 7 jours la durée de vie des cookies ce qui aurait pour conséquence d’en réduire l’attrait pour les acteurs de l’AdTech.

« L’arrivée d’ITP marque la fin de la data au sein de l’univers Web mobile d’Apple. (…) Nous écartons l’environnement Safari de nos plans médias sauf contre-indication d’un annonceur qui veut absolument toucher des CSP +, Apple ayant une bonne réputation de ce côté-là », constate Nicolas Rieul, chief strategy et marketing officer de S4M, dans les colonnes du JournalduNet.

« De nombreux acheteurs s’en sont détournés, faute de pouvoir juger convenablement de l’efficacité de leurs campagnes », observe Vincent Mady, le CTO de Tradelab, dans le même article.

« Nous monétisons le trafic Web d’IOS – dans sa grande majorité du Safari – trois fois moins bien que celui d’Android », déclare David Folgueira, directeur délégué digital chez Prisma Media Solutions.

Si les éditeurs parviennent à compenser le manque à gagner en améliorant la monétisation de l’environnement web Android, tous les acteurs de l’Adtech essayent de savoir si Google s’alignera sur Apple, en déployant une technologie comparable dans Chrome, où si il proposera le déploiement de l’Advertising ID, utilisé par la publicité in-app, au sein du navigateur web, comme le propose la Mobile Marketing Association France depuis l’année dernière.

La Mobile Marketing Association France propose la généralisation de l’Advertising ID à l’univers web et desktop

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire