Trump semble ouvert à la levée des sanctions contre Huawei

Canadian Prime Minister Justin Trudeau, U.S. President Donald Trump and other leaders pose for a group photo at the G20 Summit in Osaka, Japan, on Friday, June 28, 2019. (Adrian Wyld/The Canadian Press via AP)
En marge du G20, qui se tenait ces derniers jours à Osaka au Japon, le président américain Donald Trump a semblé miser sur un apaisement dans sa guerre commerciale avec la Chine.
Et le premier bénéficiaire pourrait être le groupe chinois Huawei, mis sur une liste noire par Washington, et qui ne pouvait plus commercialiser ses équipements réseaux aux Etats-Unis, ni accéder à des technologies clefs pour ses smartphones comme les processeurs ARM ou bénéficier d’un partenariat officiel avec Google.
« Les entreprises américaines peuvent vendre leur équipement à Huawei. Nous parlons d’équipement qui ne posent pas de grand problème de sécurité nationale ». a indiqué Trump.
En passe de devenir numéro deux mondial du smartphone en 2019 avec déjà plus de 100 millions d’unités vendues au 1er juin, Huawei pourrait donc remiser ses projets d’OS indépendant. Reste toutefois à savoir s’il poursuivra son ambition de disposer de son propre App Store, concurrent du Google Play Store.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire