M-commerce : un paradoxe des Shadoks numériques ?

barometre Ifop

Selon une étude réalisée par l’institut Ifop, 61% des Français se déclarent gênés dans leur utilisation d’Internet sur leur smartphone, par la non-adaptation de la page à leur écran ou un scrolling fastidieux.

« L’étude pointe du doigt un anachronisme : alors que nous savons maintenant que le smartphone est le premier écran (devant la TV), de nombreux sites ne sont toujours pas optimisés (temps de chargement, adaptation de la mise en page, taille du texte et des boutons d’action). Le fait que 8 acheteurs potentiels éprouvent des difficultés sur le premier support de consultation démontre encore une fois l’asymétrie des moyens utilisés par les marchands (principalement concentrés sur de l’acquisition de trafic) et les attendus des acheteurs (du confort d’usage et de la rapidité). Pour faire une analogie simple : les commerçants déploient plus d’effort pour remplir un seau percé que pour combler les trous. C’est ce que j’appelle le paradoxe des Shadoks numériques : ils ne savent plus pourquoi ils pompent, mais ils pompent de plus en plus vite en espérant que cela va améliorer leur situation. Outre ces métaphores et analogies, cette étude nous rappelle la dure réalité de la situation : tous les ans l’écart se creuse un peu plus entre les moyens techniques / ergonomiques investis par les commerçants et les attentes des acheteurs. Alors que tout le marché ne parle que de placer le consommateur au centre et d’optimiser l’expérience client, cette étude rappelle qu’il y a encore du chemin à parcourir. La seule bonne nouvelle est que les axes d’amélioration sont connus. » commente Frédéric Cavazza, Marketing technologist and speaker, SYSK, en commentaire du baromètre.

Selon la dernière étude Smart Shopping de la Mobile Marketing Association France, le mobile représente désormais deux tiers des audiences pour un tiers des transactions sur mobile. Les taux de transformation sur cet écran évoluent autour de 1% en France, contre 3% sur desktop, en raison de temps de chargement trop long et de nombreux irritants dans les phases de recherche ou de paiement.

 

La Mobile Marketing Association France publie son dossier Smart Shopping

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire