Kantar lance la mesure du « Paid Social Mobile » en France 

sri 2018

Comme nous l’avait annoncé Denis Gaucher, son CEO, en début d’année, Kantar se lance dans la mesure du « paid social mobile » en France avec la première veille de l’activité publicitaire sur Facebook.

A partir d’un panel, Kantar réalise une estimation quotidienne des impressions et des investissements publicitaires réalisés en Paid Social. Ces données sont intégrées à l’ensemble des mesures publicitaires déjà disponibles sur le digital et les médias traditionnels pour une compréhension 360° des mix médias.

« Cette innovation répond à un besoin grandissant du marché. La veille et la mesure des leviers numériques n’ont jamais été aussi importantes dans le paysage digital d’aujourd’hui. La domination des GAFAs – et notamment leur stratégie commerciale qui vise à enfermer les utilisateurs dans un écosystème fermé de « jardins clos »-  ne doit pas empêcher les annonceurs d’être en capacité de mesurer leurs investissements publicitaires et ceux effectués au sein de leur secteur d’activité. La Connected Intelligence de Kantar permet de mutualiser, d’avancer et de partager nos expertises afin de mettre en place les innovations qui vont proposer aux marques plus de transparence et d’authenticité. » déclare Denis Gaucher, CEO France Kantar, division Media.

« La transformation digitale des entreprises passe également par des investissements publicitaires digitaux. Un marché qui pèse 5,2 milliards d’euros en 2018 en croissance de 13% au premier semestre 2019*. Le Social Media contribue fortement aux recettes de la publicité digitale et continue de tirer la croissance du marché ; il est donc indispensable de pouvoir mesurer cette activité sur les réseaux, ce que permet désormais notre offre Paid Social » ajoute Thomas Zaruba, CDO – Digital Director France Kantar, division Media.

Selon les données 2018 de l’Observatoire de l’e-pub du SRI, le « social » représente 920 millions d’euros (+72%) sur les 2,4 milliards d’euros dépensés en publicité mobile en France contre 1,3 milliards d’euros pour le search (+31%).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire