Mobiles et tablettes incontournables dans les 50 premières audiences françaises

Comme chaque mois, Médiamétrie vient de publier son classement des 50 premières audiences françaises. Un classement plus exhaustif que celui de l’OJD, puisqu’il inclut les GAFAS, et qui se focalise sur les visiteurs uniques, et non les visites ou les pages vues

Sur les près de 53 millions d’internautes identifiés par Médiamétrie en France, Google, Facebook ou Microsoft en attirent respectivement 51,6 millions, 47,9 millions et 39,6 millions ce qui place les trois groupes américains juste devant des groupes européens tels que LeFigaro (36,4 M), Prisma (34,1 M) ou TF1 (33,5 M).

Médiamétrie publie également le pourcentage des visiteurs uniques ayant consulté un ordinateur, un mobile et une tablette et la tendance est clairement au profit des écrans mobiles.

Sur les 51 millions de visiteurs uniques de Google en France, 81% ont recours au smartphone, 70% au desktop et 43% à la tablette. Même tendance chez Facebook, avec 85% ayant recours au smartphone, 49,5% au desktop et 36% à la tablette.

Seul Microsoft, très puissant sur desktop, affiche une tendance différente avec 78% sur ordinateur, 53,9% sur smartphone et 19,2% sur tablette.

Parmi les tendances marquantes du smartphone, on notera le poids de l’audience mobile de Snapchat (0% desktop, 99% mobile, 1% tablette).

En 2018, Médiamétrie estimait que les deux tiers des audiences françaises se faisaient désormais sur mobile, avec une même répartition entre web mobile et tablette.

Un classement par « visiteurs uniques » qu’il convient toutefois de mettre en perspective avec d’autres classements, basés sur le temps passé, qui estiment que sur mobile, 90% du temps passé se fait désormais au sein des applications et notamment des environnements de messaging tels que Snapchat, Instagram ou Messenger…

1 Commentaire

  1. Bonjour Jérôme, merci pour ton article en revanche, même si c’est humain ,-) je trouve toujours aussi étonnant de comparer une étude de couverture d’une marque Média basée sur un panel d’internautes à des chiffres de fréquentation quotidienne de Sites et Applications, basé lui sur un acte volontaire d’un éditeur de venir faire certifier son volume d’impressions….

    D’ailleurs comme tu le sais bien les résultats audience de Médiamétrie que tu publies sont hybridés sur les mesures Site-centric certifiés OJD / ACPM.

Laisser un commentaire