Damien Pigasse, AdsWizz : « Le marché de la publicité audio sera aussi gros que celui de la publicité vidéo »

Damien Pigasse

Country Manager d’AdsWizz, Damien Pigasse revient sur la story de ce spécialiste de la publicité, fournissant un ensemble d’outils de monétisation audio, pour les podcasts et le streaming.

La Story AdsWizz ?

DP – La société a été créée il y a un peu plus de 10 ans, en Belgique, autour d’un adserver vidéo. Cette activité a été ensuite revendue à StickyAds, qui a par ailleurs connu une belle aventure dans le programmatique vidéo, tandis qu’AdsWizz pivotait sur le programmatique audio.

Aujourd’hui AdsWizz propose non seulement des outils mais également une marketplace, afin d’aider les éditeurs de streaming audio ou les podcasters à monétiser leurs contenus.

Parallèlement à ce développement technique, AdsWizz a été rachetée par Pandora, leader du streaming audio aux USA, lui-même racheté par Sirius XM, un diffuseur de contenus audio par satellite. Nous avons désormais un puissant actionnaire mais nous gardons notre indépendance opérationnelle.

Les contenus audio, un nouvel eldorado ?

DP – Le marché est encore jeune mais nous assistons effectivement à une bascule des usages, analogiques et linéaires, vers des formats digitaux et délinéarisés comme le streaming ou les podcasts.

AdsWizz accompagne aussi bien des acteurs historiques que des pure players, en proposant un SSP Editeur, un DSP pour les agences et annonceurs, connecté à 80% de l’offre audio disponible, ainsi qu’une place de marché pour rapprocher l’offre et la demande publicitaire.

J’ai passé 10 ans chez Dailymotion et je revis en ce moment l’excitation des débuts de la vidéo, avec un format audio qui évite toutefois certains inconvénients publicitaires comme le User Generated Content, le bot traffic ou les problèmes de copyright ou de brand safety.

Les formats publicitaires audio font classiquement entre 15 et 30 secondes, et se démarquent de ce qui est fait en radio avec une écriture peut-être moins agressive, adaptée à une écoute individuelle voire au casque. Quant au modèle économique, c’est le CPM, comme pour la vidéo.

Ce marché peut-il échapper aux GAFAs ?

DP – Les GAFAs sont présents. Google doit monétiser ses requêtes vocales, Apple contrôle une partie du marché des podcasts et Amazon s’est imposée dans des millions de foyers avec ses smart speakers.

Mais contrairement à une idée reçue, ils ne sont pas dominants sur ce marché, où les leaders s’appellent Pandora aux US ou Spotify en Europe. En France, nos clients Deezer, RTL, BFM ou NRJ sont également très présents et bénéficient des meilleures outils pour assurer la monétisation de leurs flux audio.

AdsWizz multiplie par ailleurs les innovations. Nous testons par exemple déjà de nouveaux formats, comme la dynamic creative optimisation (DCO) audio, des publicité générées par l’intelligence artificielle ou l’interactivité, sur les enceintes connectées.

Le marché de la publicité audio est encore modeste mais il affiche une solide croissance annuelle de 34% selon le SRI. C’est déjà le premier usage sur mobile, devant la vidéo. Et je suis certain que si nous nous revoyons d’ici 3 ou 4 ans, ce marché affichera des chiffres comparables à ceux de la publicité vidéo.

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire