Romain Charles : « Lucky Cart propose aux retailers de gamifier l’acte d’achat » 

Romain Charles - Lucky Cart

Directeur Général de Lucky Cart, Romain Charles présente cette solution de gamification de l’acte d’achat, qui propose aux retailers des alternatives à la promotion classique

Lucky Cart, une solution de gamification du e-commerce ?

RC – La pratique du jeu avec obligation d’achat –  qui était interdite jusqu’en 2011- est désormais parfaitement légale. Et elle est à la fois plus engageante pour les consommateurs, et plus rentable pour les marques et les enseignes.

En France, le marché de l’activation et de la promotion pèse plusieurs milliards d’euros d’investissements publicitaires, mais il n’est ni rentable pour les marques, ni engageant pour des consommateurs qui voient désormais partout des promotions de -20% ou de -30%.

L’idée de Lucky Cart, c’est de trouver une alternative crédible à cette promotion, en misant sur la gamification de l’acte d’achat. Et au lieu de proposer 50 centimes de réduction sur un produit, nous proposons aux gens d’acheter une marque, et d’avoir une chance sur dix de se faire rembourser l’intégralité de leur panier d’achat.

Un pivot vers le retail, la data et la personnalisation ?

RC – Nous avons effectivement pivoté en 2017 en souhaitant proposer, en plus de la gamification, des solutions complètes d’ultra-personnalisation de la promotion afin d’aller plus loin dans l’engagement des consommateurs, dans le ROI pour les marques et le développement de trafic des enseignes.

Quand on demande aux consommateurs s’ils sont prêts à partager leurs données, ils répondent positivement sous réserve de bénéficier de promotions, et plus particulièrement de promotions personnalisées.

Outre un élargissement de notre offre, nous avons décidé de réduire notre collaboration avec les e-commerçants au profits des retailers, notamment dans l’alimentaire, parce qu’ils ont beaucoup de trafic, de récurrence et de profondeur d’achat, et que Lucky Cart peut leur apporter une véritable solution pour leur activation.

Ces deux dernières années, nous avons ainsi activé près d’un million de consommateurs de grandes enseignes telles qu’Intermarché, Carrefour ou d’autres grands retailers.

Un futur mobile pour réinventer l’expérience in-store ?

RC – Le mobile devient effectivement essentiel et nous sommes déjà présents au sein des applications de drive. Mais nous pouvons aller plus loin, en personnalisant les offres dans le point de vente ou en nous connectant au programme CRM.

Le smartphone est un outil magique pour nous, car nous allons pouvoir proposer des offres toujours plus personnalisées, toujours plus engageantes, à destination des consommateurs qui vont se rendre ou qui sont déjà en point de vente.

Et au-delà d’améliorer l’activation des marques ou leur niveau d’engagement avec les consommateurs, ce que nous voulons chez Lucky Cart, c’est aider nos clients retailers à accélérer leur transformation digitale, tant en France qu’à l’international.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire