Consommation : -37% pour les grandes surfaces mais +43% pour le drive

Forte des 1,5 million d’utilisateurs actifs de son application shopping, fidme vient de publier un rapport sur le comportement d’achat des Français en cette période de confinement.

L’application a ainsi détecté que les Français avaient commencé à accumuler des denrées bien avant la mise en place du confinement.

« Bien avant la première allocution présidentielle du 12 mars, les courbes révélaient une forte accélération de la fréquentation des GMS (+13% en moyenne sur la période 10/03 – 15/03 par rapport à la semaine précédente) traduisant un « phénomène de stock ». Ce phénomène a explosé dès l’annonce de la fermeture des lieux publics et commerces non indispensables, le 16 mars, avec un chiffre record de visite de +83% par rapport à la semaine précédente. » explique fidme.

Mais cette hausse n’a pas duré et la frénésie d’achats a logiquement connu un ralentissement drastique suite aux recommandations de confinement. Les achats en GMS ont ainsi chuté en moyenne de-37% sur la 1ère semaine de confinement par rapport à la semaine précédente. Cette baisse s’est poursuivie (-16%) lors de la 2ème semaine pour se stabiliser à -7% en moyenne à partir de fin mars.

« Ces baisses successives ont bénéficié aux commerces de proximité et aux magasins bio, progressivement privilégiés par les consommateurs. Ils ont enregistré à partir du 30 mars un regain de visite de +3% par rapport à la semaine précédente pour les commerces de proximité et de +2% pour les magasins bio. Par la suite on a noté une baisse globale des visites de -24 % et -26% lors des deux premières semaines de confinement pour les commerces de proximité et -41% en 1ère semaine et -22% pour la 2ème semaine pour les bio. » explique fidme.

Avant le confinement, 24.5% en moyenne des utilisateurs fidme se rendaient en GMS deux fois par semaine, 6.62% 3 fois en moyenne par semaine et 1.33% 4 fois. A partir du 14 mars, ces chiffres sont tombés respectivement à 14.8% (2 fois/ semaine), 2.81% (3 fois) et 0.47% (4 fois).

Les consommateurs qui avaient pour habitude de se rendre en magasins le samedi de 11h-12h et de 17h-18h, ont changé leurs habitudes et privilégient désormais le lundi (+5%) et le mardi (+2%), le samedi affichant une baisse de fréquentations de -9% par rapport à février.

Par ailleurs, ils préfèrent faire leurs courses le matin ou en début d’après-midi, les créneaux 8h-9h (+3%) et 13h-14h (+2%) sont en hausse par rapport au mois de février, la période 17h-18h chute de -4%.

Si les GMS ont connu des baisses à deux chiffres, les commandes drive et les livraisons à domicile ont pour leur part grimpé de +43,41% par rapport au mois de février. Chronodrive a ainsi enregistré +67,77% d’ouvertures de cartes de fidélité drive entre février et mars 2020.

Malgré des achats effectués grâce à la reprise de certaines plateformes e-commerce, c’est sans surprise que l’on a pu assister au déclin des achats en GMS (hors GSA) tout au long du mois de mars avec : -49,43% pour le sport, -44,10% pour la culture/loisirs, -39,79% pour la restauration, -37,26%, de la beauté, -33,78% pour celui de la mode, -32,12% le bricolage/jardinage [5].

Les derniers événements soulignent une augmentation de +18,17% du panier moyen des consommateurs, passant ainsi de 56,80€ en février à 67,12€ en mars. On notera toute particulièrement une hausse de ce budget à partir du 12/03 et ce jusqu’au 31/03, avec un nouveau panier moyen de 74,99€.

A l’issue de cette crise, les utilisateurs fidme anticipent également une évolution de leurs usages : 40% d’entre eux souhaitent consommer plus local, 27% envisagent réduire l’impact sur l’environnement de leur consommation, 23% souhaitent consommer de façon plus raisonnée, 18% veulent manger plus sain, plus Bio, de saison, sans additifs et éviter produits transformés, 15% vont continuer à faire leurs courses dans les commerces de proximité, 9% privilégieront l’achat d’occasion et 9% continueront à consommer plus solidaire, plus équitable.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire