Houssem Assadi, Dejamobile : «  Sans contact et sans plafond, le paiement mobile est un geste barrière » 

Houssem Assadi, Dejamobile

Co-fondateur Président de Dejamobile, Houssem Assadi était l’invité d’une commission commerce de la Mobile Marketing Association France, organisée par Bertrand Jonquois. Dans cette interview, il revient sur l’activité de cette fintech, sur l’importance de la tokenisation, et sur l’évolution du paiement mobile en France.

Dejamobile, une fintech spécialisée dans la dématérialisation des cartes ?

HA – Dejamobile est une fintech qui propose des solutions technologiques dans le domaine des transactions électroniques sécurisées pour différents usages.

Ces solutions permettent de dématérialiser des moyens de paiement tels que les cartes bancaires ou encore les cartes cadeaux, mais également des titres de transport, comme par exemple le passe Navigo que les franciliens retrouvent désormais sur leur smartphone NFC.

Par ailleurs, nous travaillons avec le groupe Up (ex-chèque déjeuner) pour dématérialiser les tickets restaurants, sous forme de cartes digitales, disponibles dans les applications Wallets tels queGoogle Pay et Apple Pay.

Une tokenisation qui garantit la sécurité des transactions ?

HA – Aujourd’hui, il est effectivement possible de digitaliser les cartes grâce à la tokenisation. C’est une technologie définie en 2014 par EMV Co, l’organisme international qui réunit les réseaux de paiement, pour digitaliser tous les moyens de paiement au sein d’applications de type wallets sur smartphones – telles qu’Apple Pay ou Samsung Pay – ou dans les objets connectés, tels que les smartwatchs.

Sur Android, on peut même tokeniser une carte dans l’application de l’émetteur, comme le font les banques françaises avec l’initiative Paylib.

A titre d’exemple, notre client Crédit Agricole propose ainsi la digitalisation des cartes bancaires dans l’application Ma Carte, pour régler ses achats aussi bien en ligne qu’en magasin.

La France en retard dans le paiement mobile ?

HA – La carte à puce a été inventée en France, et les Français ont l’habitude de payer avec une carte bancaire, désormais sans contact.

Dans d’autres régions du monde, comme en Chine ou en Afrique, où la carte bancaire était peu utilisée, les populations ont plus au contraire massivement adopté le paiement mobile.

Avec la crise actuelle du COVID-19, la situation évolue et la population française est invitée à utiliser le paiement mobile qui a l’avantage d’être sans contact, sans être limité au plafond de 50€ des cartes, puisque l’authentification se fait sur mobile et ne nécessite pas de toucher le terminal de paiement du commerçant.

Avant la crise, cet avantage du paiement mobile n’était pas forcément perçu et je pense que les usages vont désormais fortement progresser en France.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire