François Costa de Beauregard, m19 : « Notre IA accompagne marques et commerçants à la conquête des plateformes de e-commerce » 

François Costa de Beauregard
Nouveau membre de la Mobile Marketing Association France, François Costa de Beauregard présente m19, une start-up hexagonale du retail media, qui aide les commerçants à optimiser leur présence sur des marketplaces telles qu’Amazon ou Alibaba, et qui prépare également l’avènement des « super apps ».
 
La story m19 ?
 
FCB – m19 est une entreprise qui aura 2 ans en novembre prochain et dont le nom est la contraction des termes « Magellan » et « 1519 ».
 
Tout comme le navigateur Magellan, qui a été le premier Européen à atteindre l’Asie en passant par l’Amérique lors de sa fameuse « circumnavigation », notre ambition est d’apporter aux industriels et aux marchands de la maîtrise sur des places de marché telles qu’Amazon ou Alibaba.
 
Depuis le rapprochement avec Adakazam, soufflé par nos actionnaires Romain Niccoli et Franck Le Ouay (co-fondateurs de Criteo), la société compte une dizaine de personnes dont 5 co-fondateurs, issus de Criteo, fifty-five, Amazon ou Google.
 
Le métier de m19 ? optimiser la présence des marchands sur les marketplaces ?
 
FCB –  m19 est une Intelligence Artificielle dédiée au commerce. Elle repose sur une plateforme SaaS qui aide nos clients (marchands, marques et agences) à avoir plus de contrôle, plus d’autonomie et plus de profitabilité sur les grandes plateformes e-commerce.
 
Nous avons débuté avec les liens sponsorisés sur Amazon, univers du Retail Media ou de la  « tête de gondole programmatique ». Nous attaquons maintenant d’autres problématiques e-commerce (pricing, inventaire, concurrence) avant de nous étendre à d’autres plateformes de e-commerce.
 
Face à l’amplification de la concurrence et des lignes de coûts, les annonceurs sont submergés de micro-décisions quotidiennes pour exister sur les plateformes de e-commerce. L’objectif de notre IA est de prendre le relais, de répondre à toutes ces micro-décisions à très grande échelle en fonction de la stratégie de l’annonceur. 
  
Un futur qui passe par le mobile, les apps… et les super apps ?
 
FCB – Au delà des places de marché américaines, nous regardons effectivement l’Asie où 80% des transactions d’Alibaba sont faites sur mobile, et où des « super apps » comme WeChat fusionnent messaging, media et commerce.
 
Contrairement aux parcours clients qui s’observaient en Occident, avec un consommateur qui démarre sa recherche sur Google, puis qui rebondit de l’écran de son ordinateur à celui de son smartphone, ces nouveaux environnements mobiles vont fournir des parcours plus homogènes, mais avec une donnée qui appartient au Walled Garden.
 
Et un peu comme Magellan qui avait ouvert de nouvelles routes commerciales, notre objectif est d’accompagner marques et commerçants à la conquête de ces plateformes de e-commerce, potentielles « super apps ».
Plus d’infos sur www.m19.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire